Il existe d’autres formes de financement moins connues et uniquement pour quelques médias. 

Tout d’abord, la presse et la télévision proposent des abonnements à leur service. 

Pour la presse, il existe l’abonnement quotidien qui permet aux clients de recevoir leur journal tous les matins chez eux. C’est à la fois avantageux pour le client mais aussi pour l’entreprise de presse car cela lui permet d’être sûr de vendre son journal et être payé en avance. La vente par abonnement présente aussi le plus grand avantage de permettre aux journaux de connaître précisément leur clientèle et de fidéliser les lecteurs sur le long terme. Maintenant, la presse propose leur service sur smartphone ou tablette pour avoir le journal en ligne qui évolue de plus en plus depuis quelques années comme le montre le  document ci-dessous.   

L'évolution des ventes numériques des quotidiens nationaux en France

Pour la télévision, certaines chaînes sont payantes et sont accessibles que par abonnement au mois ou à l’année. C’est un des modes de financement les plus importants pour ces chaînes. Cependant, les recettes d’abonnement aux chaînes de télévision payante sont en baisse, de moins en moins de chaînes payantes sont utilisées. De plus, l’information à la télévision est très souvent sur des chaînes gratuites. 

De plus, La Poste aide la presse en lui faisant bénéficier de tarifs postaux préférentiels pour son acheminement et sa distribution. Ceci permet à la presse de distribuer ses journaux à faible coût. La SNCF propose aussi ce service. Ces aides ont favorisé la vente par abonnement.

Enfin, les médias peuvent recevoir des dons de toutes personnes pouvant servir de financement, ainsi que des subventions des villes par exemple pour une radio locale.